Le site FFVoile des compétiteurs

Pauline Courtois et ses équipières voient la vie en or !

Pas de doute, ce sont bien les reines du duel ! Cette semaine, sur le mythique plan d’eau d’Auckland en Nouvelle-Zélande, les Françaises du « Match in Pink by Normandy Elite Team » menées par la numéro 1 mondiale Pauline Courtois ont conservé leur titre de Championnes du Monde de Match-Racing acquis l’an passé à domicile, en Normandie, du côté de Cherbourg.

Quelques semaines après leur victoire sur le Championnat d’Europe de la discipline, les Françaises ont réalisé un fantastique triplé avec également la victoire finale au Women’s World Match Racing Tour, la Coupe du Monde Féminine en 4 étapes. Une nouvelle saison exceptionnelle pour Pauline Courtois, Maëlenn Lemaitre, Louise Acker, Théa Khelif et Clara Bayol, qui se sont offertes un couronnement de prestige au sein du Royal New Zealand Yacht Squadron, le club defender de la Coupe de l’America !

14 équipages étaient en lice cette semaine en Nouvelle-Zélande, à bord des Elliot 7m mis à disposition par le club organisateur, avec derrière la numéro 1 mondiale Pauline Courtois, une horde de prétendantes très sérieuses à la victoire finale, dont les Suédoises Anna Ostling et Johanna Bergqvist, l’Américaine Nicole Breault, mais aussi les Néo-zélandaises Celia Willison et Megan Thomson, à domicile, et également les deux autres skippeuses Françaises en lice : Margot Riou et Margot Vennin. Un plateau exceptionnel et forcément des duels au sommet pendant ces quatre jours de compétition, disputés dans des conditions changeantes et difficiles, entre brouillard, grains, soleil et pluie avec l’emblématique Harbour Bridge d'Auckland en toile de fond.

Après un Round Robin particulièrement accroché, trois équipes partageaient le meilleur bilan, en 11 victoires – 2 défaites : le talentueux équipage mené par Celia Willison et les expérimentées Ostling et Courtois. Les « Match in Pink » ont alors choisi d’affronter l’Australienne Juliet Constanzo en quart de Finale. Après une belle péripétie et un changement de bateau, car celui tiré au sort a connu un problème de Grand-Voile, les Françaises s’imposent 3 à 0 et retrouvent la Suédoise Anna Ostling, une habituée du circuit Match-Racing, en demi-finale.  Un duel très attendu forcément et qui n’a pas déçu. Au bout de 3 matchs éprouvants les Françaises s’en sortaient, 2 matchs à 1 et avançaient en Finale face à la néo-zélandaise Celia Willison, qu’elles avaient déjà croisé à ce même stade de la compétition la semaine dernière lors du Championnat National de Nouvelle-Zélande.

Et comme le weekend précédent, Pauline Courtois n’a laissé aucune chance à son adversaire, s’imposant 2 à 0 pour conserver son titre de Championne du Monde, qu’elle avait remporté pour la première fois de sa carrière l’année dernière, à Cherbourg. Cette victoire finale vient surtout couronner une saison parfaite pour les filles du « Match in Pink by Normandy Elite Team » sur le circuit féminin, après leur titre européen il y a quelques semaines et également la victoire sur la Coupe du Monde de Match-Racing, le Women’s World Match Racing Tour !

Pauline Courtois (FRA – Championne du Monde de Match-Racing 2022) : « On l’a fait ! Pendant ces quatre jours on a vraiment eu des conditions délicates. On confirme ce qu’il se dit sur la Nouvelle-Zélande : il y a vraiment 4 saisons dans un seul jour ! On a démarré la compétition avec un journée parfaite et un 8/8 en Round Robin dans des conditions ventées. Le 2e jour, toujours beaucoup de vent et 2 victoires pour une défaite. Le lendemain beaucoup d’attente pour commencer, avec un vent qui met du temps à s’établir correctement. On perd un match important, qui aurait pu nous permettre de gagner le Round Robin. On enchaine avec une petite frayeur avant le Quart de Finale : on doit rentrer au port changer de bateau et bricoler en dernière minute avant de démarrer le duel. On arrive tant bien que mal à rentrer dans le match et on gagne 3 à 0. La dernière journée, enfin, a été particulièrement éprouvante, avec une demi-finale très accrochée contre Anna Ostling. En Finale on s’offre un remake de la finale du weekend dernier, au Championnat National de Nouvelle-Zélande, contre Celia Willison et on l’emporte encore une fois. On ramène la coupe à la maison et on en n’est pas peu fières ! Un grand merci au Royal New Zealand Yacht Squadron pour l’organisation de ce magnifique événement et évidemment une belle pensée pour notre coach, Cédric Château, qui a suivi ça depuis son Class40 au milieu de l’Atlantique ! »

 

 LE CLASSEMENT FINAL

 

  1. FRA « Match in Pink by Normandy Elite Team » - Pauline Courtois / Maelenn Lemaitre (YC Cherbourg) / Louise Acker (SNPH) / Théa Khelif (GGVLS) / Clara Bayol (SNEM)
  2. NZL Celia Willison
  3. NZL Megan THOMSON
  4. SUE Anna OSTLING
  5. USA Nicole BREAULT
  6. AUS Juliet CONSTANZO
  7. USA Janel ZAKOWSKY
  8. SUE Johanna BERGQVIST
  9. NZL Samantha NORMAN
  10. GB Ali MORRISH
  11. AUS Chelsea WILLIAMS
  12. FRA « APCC Equipe Féminine » - Margot Riou (APCC) / Maiwenn Deffontaines (APCC) / Blandine Jaffrain (APCC) / Tiphaine Ragueneau (APCC) / Chloé Leroux (APCC)
  13. GB Octavia OWEN
  14. FRA « Matchmoiselles by Normandy Elite Team » - Margot Vennin (CVSAE) / Juliette Dubreuil  (CVSAE) / Elena Circiello-Vaillant (CVSAE) / Clotilde Ponçon (CVSAE) / Chloé Salou (Brest Bretagne Nautisme)