La Société Nautique de Basse Moselle, coup de cœur de la Ligue Grand Est

Labellisée école de voile, école de compétition double et solitaire, école de sport dériveur et club de sport loisir, la Société Nautique de Basse Moselle travaille depuis de nombreuses années avec des instituts médicaux éducatifs (IME) afin de permettre à des personnes en situation de handicap psychique et mental de découvrir la voile. Affiliée à la Fédération Française de Sport Adapté (FFSA) depuis mai 2022, le club, titulaire du label Or Moselle Sport Citoyen, a été élu coup de cœur 2022 par la Ligue Grand Est.

Pourriez-vous nous présenter la Société Nautique de Basse Moselle

Le club, créé en juillet 1962, est situé en eaux intérieures. Il fonctionne de mars à novembre environ, sur la base du bénévolat. Notre plan d’eau n’est pas le plus sympa de France mais nous pouvons nous enorgueillir d’avoir eu et de toujours avoir de bons compétiteurs au niveau régional, voire national. L’un de nos jeunes a d’ailleurs terminé 1er au Championnat du Grand Est ILCA4 et l’un de nos adultes truste les podiums en ILCA6 et 7. Nous comptons aussi parmi nos 111 adhérents l’un des meilleurs eSkippers au monde. Nous avons autant de jeunes que d’adultes. Nous proposons toutes les disciplines en école de voile : Optimist, Topper, Topaz Uno, Europe, Vaurien…Et du Laser 4.7, Radial et Standard, 420 et 470 en école de sport. Nous allons essayer d’aménager notre Tabasco, qui a couru deux Championnats de France de croiseurs côtiers il y a quelques années, pour le sport santé. En effet, nous sommes affiliés à la Fédération Française de Sport Adapté depuis 2022 et avons un partenariat avec l’IME Le Point du Jour de Pierrevillers depuis sept ans. Dans ce cadre, nous avons confié la fabrication de deux Caravelles à des personnes en situation de handicap psychique et mental en échange de découverte et d’école de voile. Le point d’orgue de ce partenariat, qui nous a valu le coup de cœur de la Ligue, a été d’avoir emmené 12 jeunes naviguer en Bretagne à Carantec en juin dernier sur les Caravelles qu’ils ont construites. En collaboration avec la FFSA, nous proposons aussi des journées découvertes depuis trois ans à bord de Caravelles à des personnes en situation de handicap. Nous mettons également en place des sessions de sport santé certains dimanches.

 

Qu’est-ce que cela représente pour vous d’avoir été élu Coup de Cœur 2022 par la Ligue Grand Est ?

C’est une fierté que je partage avec mon prédécesseur qui est à l’origine de ce partenariat. Ce coup de cœur n’est pas que pour nous mais aussi pour les jeunes de l’IME que nous allons retrouver bientôt. Nous ne nous y attendions pas, mais ça nous a fait très plaisir.

 

Comment se présente la saison 2023 ? 

Nous allons débuter la saison par un week-end portes ouvertes fin février. Nous serons ensuite ouverts les après-midis des mercredis, samedis et dimanches en période scolaire et tous les jours pendant les vacances. La première année de Covid-19 nous avait fait perdre 60% de nos adhérents mais avons retrouvé la centaine en 2022. Nous souhaitons faire aussi bien que l’an dernier et attirer davantage la gente féminine. Nous allons organiser huit régates et deux Criteriums : un en mai et un en octobre. Sinon, l’IME nous fabrique un Vaurien qui devrait être terminé cette année.